Bonana & fuck them all


Bon, évidemment, qui n’a jamais mis les pieds au Congo trouvera juste le titre de ce post un peu couillon mais je m’en tape.

Théoriquement je devrais faire un bilan à la con de cette fantastique année.

Ou écrire mes magnifiques résolutions.

Ou souhaiter une super Bonne Année à tous mes Inconnus/es et aux autres aussi.

Mais j’ai super du mal à être autre chose que franchement glauque en ce début d’année, et si je me mets à ôter l’humour de mes posts le désert de Gobi sera plus visité que ce blog moi je vous le dis….

Là tout de suite là maintenant, j’attends une étudiante en « sciences sociales » qui cherche un anthropologue « pour faire une étude sur les débouchées possibles » pour une de ses UV, et j’ai une frite d’enfer à l’idée de lui expliquer ça et de détailler toutes les sublimes opportunités qui s’offrent à un individu curieux de l’humain dans notre beau pays. Si si.

En attendant….

Y’a de l’espoir.

Si.

Comment ça vous voulez des preuves ?

Quoi un indice de réjouissance ?

…..

Cherchons….

Je pourrais parler de Husserl et de son succès.

Je pourrais parler des Tunisiens qui pour la première fois en 27 ans se lèvent et osent dire qu’ils en ont ras la casquette.

Je pourrais parler de Brigitte Fontaine ,  d’ Abd el Malik, de Le Nom des Gens, No et Moi ou de Les Mains en l’air, de tous ces créateurs qui imaginent et disent et chantent et crient écrivent et peignent et filment pour la Beauté la Vie l’Humain dans ce qu’il a de moins en moins évident.

Je pourrais parler d’économie solidaire, de micro-crédits, de commerce équitable, de la Bolivie et du Brésil, de la recherche sur le VIH qui a fait un pas de géant….

Il y a toujours de l’espoir, c’est ce qui fait la grandeur de l’être humain.

Oui ?

Comment ça il est tout pourri mon post ?

D’accord.

Alors :

Fuck 2010 !!!

Pour avoir réussi à ne pas reprendre la clope mais que personne pas même mon médecin ne m’ait félicitée de la chose,

Pour avoir tenu ma résolution sportive mais n’avoir pas même perdu un gramme,

Pour avoir en tout et pour tout bossé 7 jours dans l’année et avoir été payée en faux billets pour l’une des mes prestations,

Pour avoir réalisé que même quand un RH me disait « oui » au final c’était « non » et que ça le serait toujours parce que je suis une femme flanquée d’un môme,

Pour avoir réalisé entretiens à l’appui que pour l’humanitaire je serais toujours « trop diplômée/compétente » pour des petits postes mais « pas assez expérimentée » pour des gros,

Pour avoir passé 2 mois avec mon Barbu sur les 12 que compte l’année,

Pour avoir vu un peu plus l’idéal républicain sombrer dans l’hexagone,

Pour avoir eu des flash-backs de mes expériences « Droits de l’Homme/bonne Gouvernance » plus de 10 fois dans l’année en regardant et écoutant certains de nos ministres,

Pour avoir passé la nuit de la « Journée de la Femme » dans un commissariat à me faire insulter,

Pour avoir eu du mal à boucler 7 mois sur les 12 parce que la thune ne pousse pas sur les arbres mais n’avoir jamais droit à aucune aide,

Pour les 8 morts de mes connaissances de l’année dont un suicide, un meurtre et un « tir groupé » dans le tremblement de terre d’Haïti,

Pour HADOPI et pour LOPPSI,

Pour les Corées et pour l’Iran, le Soudan et l’Afgha, la Somalie et la Thaïlande, la Colombie et la RDC, le Zimbabwe et la Côte d’Ivoire, la Tchétchénie et tout les autres,

Pour tout ça et pour tout le reste,

FUCK

2010 !!!!!!


2011 a commencé et cette année je ne vais pas faire de résolutions.

Na.

Je les tiens toujours et rien ne se passe jamais. Alors à quoi bon  ?

Non, cette année je vais juste faire des souhaits.

Totalement, viscéralement, foncièrement, égoïstes.

Pour cette année, je souhaite :

–          Aller au cinéma sans mon gnome plus de deux fois dans l’année

–          Voir un concert en vrai

–          Aller au théâtre sans que ça soit mes parents qui me l’aient payé

–          M’offrir des trucs qui ne servent à rien qu’à se faire plaisir au moins une fois

–          Porter à terme au moins un de mes projets et tout déchirer sa mère en me disant que si parfois l’effort et la persévérance paient

–          Ecouter un type bizarre jouer de l’oud avec la Lune en arrière-plan en fumant un truc à la chicha et penser que Dieu existe et si non un truc un peu plus transcendant que l’homo sapiens sapiens

–          Remonter sur scène par accident, crouler sous les applaudissements et oublier juste un instant que je n’ai plus 20 ans

–          Qu’une fois, au moins une fois, l’on me contacte en tant « qu’experte » mais n’escompte pas que je donne mon avis à la con sans recevoir un chèque. Même symbolique hein le chèque.

–          Partir en vacances. Je veux dire en vraies vacances, pas dans la maison de famille en compagnie de toute la smala (ce qui ne m’est pas arrivé depuis 10 ans hein quand même). Même un weekend hein.

–          Voir au moins une fois un criminel-col blanc puni, un principe démocratique respecté, un incompétent viré

Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ce n’est pas follement euphorisant tout ça.

Je vous avais prévenus hein en même temps.

Next time I’ll be more.

Nyarahahahahrk.

Sur ce je m’en vais recevoir la charmante étudiante.

Olé.

Publicités

2 Réponses to “Bonana & fuck them all”

  1. Le Tiède Says:

    C’est pour ça que j’ai pas fait de bilan, je sentais bien que ça mettait pas de bonne humeur. Je te souhaite (et souhaite à la planète pas la même occasion) d’avoir une meilleure année que l’année passée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :