Serial Applicator : Olé !


Pouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuf.

Le temps passe ultra vite quand on passe du statut de CDI* désespérée à celui de serial Applicator.

Ouais bon... LMais en même temps hein, je ne suis pas graphiste "Toi! Au fond, qui as dit "ça se voit"! Tu sors!!"

Parce que, voyez, le truc, c’est que dans notre beau pays, si je passais la moitié de mon temps à chercher du boulot, je ne trouvais de boulot où je pensais avoir une vague chance d’être engagée, et donc ne passais à l’étape croustillante et pas du tout potentiellement troublante de la candidature, qu’environ 1 fois par mois et demi.

Ehhhhhhhhhhh oui, j’enviais et envie toujours les CDI qui ont au mois la chance de postuler à tout va, voire même d’enchaîner les entretiens, même si ceux-ci aboutissent à une fin de non recevoir.

Ici, je n’ai toujours pas de boulot, et, pire encore que ce que je pensais, il y a fort fort peu de probabilités que je finisse par en trouver, sauf comme tout le monde en général et comme 200% des postes qualifiés ici à Nairobi si un pote m’en file un. Mais, à la différence de mon supposé « chez-moi » (vous savez bien, le pays vraiment démocratique et républicain, pas comme les pays de barbares où je traîne, où le népotisme, la corruption n’existe pas et où les Droits de l’Homme sont absolument et en tous cas respectés, y compris ceux des Femmes (tain, là, j’ai un problème : impossible de choisir UN lien pour illustrer cyniquement mon point de vue, y’en a tellement qu’il faudrait un site à soi tout seul sur le sujet suite aux derniers mois…), l’offre de postes est pléthorique.

En gros, je postule environ 2 fois par semaine. Et comme, contrairement à…. (putain, à quoi ?…. Euh, la vente ? la restauration ? même pas sûr), il faut retravailler une lettre de motive foncièrement différente, et « revaloriser » habilement son CV pour qu’il soit le + possible en adéquation avec LE profil de poste à chaque fois, bin ça prend pas 2 minutes le cul nonchalamment posé sur un hamac. Nan. Faut se prendre la tête un peu beaucoup, et après, en général, j’ai moyen envie de me replonger dans les délices futiles bloguesques.

Le truc super rigolo dans toutes ces candidatures, c’est que les 4 seules où j’ai reçu une réponse sont les 4 postes normalement les plus inaccessibles (genre, direction nationale de plusieurs départements d’une agence onusienne, rien que ça). Ok, la réponse était négative, mais (à force, on connait les procédures tout ça tout ça, ce qui fait une super belle jambe ah que ouais) la recevoir signifie que sur les au moins 600 candidatures reçues pour ce poste (d’après les estimations communes, on considère que chaque poste dans le secteur humanitaire/développement proposé à Nairobi reçoit entre 200 et … 1000 candidatures selon les profils. Pour les gros postes aux Nations Unies, entre 600 et 1000), j’ai fait partie des 25 sélectionnés avant la dernière élimination avant entretien et tests.

Ca, ça mérite une danse de victoire !

Par contre, les postes dans des petites ONGs +/- pas géniales (nooooooooooooooon, je ne donnerai pas de nom), qui paient avec un lance-pierre selon le sublime droit du travail humanitaire français, bin que pouic, pas même un short listage, que dalle, nada, dans le baba.

M’enfin bon.

Publicités

2 Réponses to “Serial Applicator : Olé !”

  1. Mais c est le père de famille qui est cette ann e mis en avant, le serial killer tant, lui, rel gu au second plan.

  2. lazarille Says:

    C’est tellement vrai ce que vous dites Rebecca… une telle lucidité…le pére de famille a un avantage indéniable en terme d’aide humanitaire/développement. SUrtout si on le compare au serial killer. SURTOUT ça.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :