Lexique à la con pour naviguer sereinement en mes divagations

Etant donné qu’à ma grande surprise et ma satisfaction totale, les quidams se parachutent de plus en plus nombreux ici par la magie de saint Google, je me suis dit que rappeler par un simple clic la signification des sigles abscons récurrents dans mes posts ne serait pas du luxe.

So ? :

CDI :

comme Chômeuse/r à Durée Indéterminée. De plus en plus courant ici ou ailleurs, le CDI n’a que fort peu d’existence dans les statistiques nationales, ce d’autant plus si, à force de tenter à peu près tout et n’importe quoi, il/elle croie sortir de sa situation en chopant un contrat bancal, suffisamment court pour ne pas lui redonner de droits à la sécu et suffisamment peu payé pour avoir encore du mal à payer son loyer.

HP :

comme Humanitaire Professionnel. Pour entrer dans cette catégorie d’HP (et non pas « travailleur social), il est impératif de travailler dans des terres lointaines, en général en situation pas vraiment de paix démocratique. L’HP a ceci de particulier que personne en dehors de ses congénères n’a une idée précise de ce qu’il fabrique, et que s’il fait parfois rêver le quidam, il fait toujours flipper le/la RH gaulois/e et que ses possibilités de réinsertion professionnelle en terre hexagonal sont proches du zéro absolu.

Raton-laveur:

Vous connaissez Jacques Prévert si vous avez eu un prof de français coolos car il vou aura fait étudier « le Cancre. » En dehors de ce poème il en a écrit tout plein d’autres, dont un, dans le recueil Paroles, qui s’appelle « Inventaire« , m’a toujours plu +++++, avec sa liste hétéroclite de tout et n’importe quoi parsemée de ratons-laveurs. A chaque fois que mes pensées ou que la réalité caracole du coq à l’âne et du bonheur avec une grand B à l’horreur avec un grand H, je le signifie en empruntant ses ratons-laveurs à Prévert.

 

Claude.P:

Claude P comme Claude Ponti, ce magicien des émotions qui tricote des images et des mots « pour les enfants ». Certains de ses mots sont tellement parfaits qu’une fois rencontrés on a du mal à ne pas les utiliser (« rigolmarrade », « terribilicieux » etc.), enfin moi en tous cas. Mai ce n’est pas de mon esprit fumeux que sont sortis ces néologismes magnifiques, mais bien du sien.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :